L'histoire

Modérateur : Kuma

Avatar du membre
Shiany
Site Admin
Messages : 3448

Re: Ébauche

Message par Shiany » mer. juil. 29, 2020 4:22 pm

Image

Le monde s'engageait en une période à l'avenir incertain :
Dayos avait pris le pouvoir sur Gracia en tant que nouvelle impératrice, proclamant un règne plus doux et compréhensif que les précédents. Dorian réunissait les Graciens dissidents à ce nouvel empire au cœur de la cité nécrotique.
La cité de sable d'Aden était revendiquée par l'auto-proclamée reine Azzura Lestor qui l'avait acheté à prix d'or aux démons de l'avarice sortis victorieux de la bataille qui s'y était jouée contre les anges.

Vint Ostara, et ce jour là les oracles se mirent alors à rapporter des visions, des rêves et des hallucinations semblant toutes se concentrer sur la même chose, une femme en pleine nature, dans un cercueil de verre, sans âge et semblait-il à la fois liée de près à la nature à et bienveillante : Elle attendait qu'on vienne l'éveiller.

Au milieu de tout cela s'ouvrirent d'étranges failles dans les flots de la cité de Fafurion. Ceux s'y étant aventurer bien plus tard évoqueraient de vieilles prédiction, des êtres figés dans le temps en un monde qui n'est pas le notre et des passages ouvrant sur le songe d'Aurakia lui même, emplis de mystères, d'énigmes et d'épreuves... Dont la plupart semblaient déjà avoir été résolues. Une chose seule était sûre, Le niveau de l'eau montait de par le monde entier à présent.

Si aucune guerre n'était officiellement ouverte, les semaines suivantes virent couler beaucoup de sang : L'on évoquerait une boucherie dans les rangs des Varka, à la tour de l'insolence ainsi que dans le monastère du silence, le sang coulant à foison alors que dans le même temps d'étranges graciens commençaient à tourner autour de la tour de Cruma.
Celle-ci explosa quelques jours plus tard dans un tremblement qui secoua toute la région, non sans provoquer du mouvement chez les graciens de Dorian : Celui-ci proclama qu'il s'agissait là d'un coup d’essai pour sons arme secrète, terrifiant une bonne partie du continent. Étrangement une servante gracienne laisserait entendre que celui-ci avait l'air tout aussi surpris que le reste de son état-major lorsqu'ils avaient appris l'explosion de la tour.

A Aden, la nouvelle reine, Einhasadienne, décida de purifier sa cité de sable de tout ce qui s'y trouvait de maudit. Constatant des marques démoniaques laissées au travers toute sa cité, elle dut confronter un étrange démon ressemblant à un diablotin qui tenta de l'attaquer et que tous comprirent comme étant l'auteur des marques. Celui-ci fit faire promesse à la reine qu'elle ne lui ferait plus de mal s'il lui expliquait comment chasser les marques. Il tint sa part de la promesse, et elle rompit la sienne aussitôt. Enrichie des conseils du démon trahi, elle chassa les marques démoniaques une à une. Entrant alors dans un jeu de manipulation, elle devint le pantin d'un démon qui la tortura, la poussant en quête d'une relique nommée "Fleur de lune", en réalité la broche vampirique qui changea jadis Lidia en la première vampire qui soit. Ne prenant pas la peine d'identifier l'objet avant de s'empresser de la toucher, elle devint une vampire et du faire une croix sur sa vie mortelle, Alfred Von Hellman venant lui arracher la broche des mains et lui faire réaliser son nouveau statut. Le démon lui fit croire que sa déesse ne voudrait plus d'elle ainsi et elle abandonna alors Einhasad pour Shilen, avant de prendre part au meurtre d'un prêtre Einhasadien dans la foulée.

Malgré cela, Aden retrouva un semblant de vie et d'activité, entre autre grâce à l'aide d'une petite démone aux friandises délicieuses et à la joie de vivre contaminante connue sous le nom d'Altui, et des autres membres de la "Vieille Garde", clan dirigeant désormais la cité.

Le niveau des Eaux continuant de monter doucement, une nouvelle cité fut construite dans le Nord, sur le territoire de l'Ordre Draconnique, pour accueillir la population de la cité d'Onyx, connue sous le nom de "Nouvelle Onyx", évitant à la population démoniaque de devoir se faire pousser des branchies. Dans le même temps, la bastion Lycan fut déménagé sur le même territoire, la meute entrant en marche pour rejoindre sa nouvelle terre : Pourtant loin d'être menacé par la montée des eaux, l'Alpha et Vhalok de l'ordre avait semble-t-il compris que les visions arrivant nécessitaient de regrouper les siens sur un même territoire.

Les oracles furent tous horrifiés des cauchemars, visions et hallucinations qui commencèrent à se manifester à eux : Des légions de morts-vivant marchant sur le monde au travers une brume épaisse et chargée en magie. Si quelqu'un fit le lien avec l'étrange brume qui entourait désormais le fief de Dorian, la cité nécrotique, personne ne se décida à agir autrement qu'en barricadant ses portes quand les visions se firent plus pressantes. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que les visions des oracles se réalisent, Dorian dévoilant au grand jour son armée de mort-vivants sans fin et sa Brume maudite ramenant à la vie tout ce qui mourrait en celle-ci sous la forme de mort-vivant, morts-vivants détruis y disparaissant en poussière pour revenir quelques instants plus tard. C'est ainsi qu'Orientale, Aden, la cité Gracienne et la forteresse d'Aurakia furent toutes en même temps assaillies par les morts-vivants, une épaisse brume envahissant les alentours !

Tandis qu'Altui repoussait sans mal les morts vivants à Aden, que la cite gracienne était défendue par les nouveaux hybrides créés par Dayos, Orientale aidée par le clan d'Aden tint tant bien que mal avec l'aide des hybride de Dayos les morts déferlant sur leur cité, ne pouvant empêcher ceux-ci de faire une percée et de massacrer une centaine de civils innocents avant d'être repoussés. Les troupes de mort-vivant semblaient venir sans fin, de plus en plus nombreux, leurs assauts rythmés par les étranges cris d'une créature dans la brume.

C'est à la forteresse d'Aurakia que le mystère de ces cris fut élucidé, une partie de l'Ordre Draconnique restant tenir les portes de la cité tandis que le reste investiguait la brume et trouvait la créature à l'origine de la brume. L'abattant, ils découvrirent que la brume maintenant les morts-vivants en vie passait au travers d'un portail caché dans les entrailles de la bête. S'y engouffrant, ils découvrirent le "Coeur de Brume", la création nécrotique qui créait cette brume et l'envoyait au travers divers portails vers les différentes cités attaquées. Le fameux Dorian fit son apparition et, conscient de l'échec de son plan, jura de ne plus attaquer l'Ordre Draconnique avant de fuir. La prêtresse Vahlok mit alors à l’œuvre sa magie et détruisit le Cœur de Brume, mettant fin aux assauts sur toute les cités au prix de son propre bras qui mettrait longtemps à guérir.

Le monde se permit de souffler, bâtissant pour ses morts et disparus des autels ou des tombes. Orientale retrouva son calme et son ambiance aussi joyeuse qu'insouciante, Rouage se lança dans quelques projets de construction et économique et Aden tentait de garder la tête hors de l'eau malgré le jeu démoniaque dans lequel était pris sa reine. Mais si le monde soufflait après cette période d'effroi, nombreux oubliaient que Dorian était toujours là, et que sa brume, à la cité nécrotique, devenait de plus en plus épaisse, s'étendant, semaine après semaine, aux territoires voisins.

A la Forteresse d'Aurakia, les cérémonies pour Fafurion n'avaient cessé de se multiplier depuis le début de la montée des eaux, et c'est au final au "cœur du monde" qu'une nouvelle cérémonie prit place, tenue par les représentants de l'Ordre Draconnique ainsi qu'une nouvelle tête. Rares sont ceux qui pourraient dire exactement ce qu'il se produit, mais les participants à la cérémonie furent engloutis sous les flots, reparaissant à la forteresse quelques heures plus tard, sourire aux lèvres. Dès ce soir là, les flots de par le monde se virent accueillir d'étranges créatures aquatiques que nul n'avait vu auparavant, et une rumeur circulait au travers le monde tout entier : Fafurion, dragon de l'eau, venait de s'éveiller !

La multiplication d'événements troublants à Aden et la disparition d'un prêtre en cette cité maudite justifia auprès du culte d'Einhasad l'envoie d'un ange de la vérité sur place afin de mener l'enquête. Celle-ci commença à creuser et dévoila à la reine combien elle s''était laissée manipuler par des forces obscures qui l'avaient pousse à renoncer à la lumière, embrasser les ténèbres et participer à la mort du prêtre qui tentait de l'aider. Promettant de poursuivre son enquête pour confondre l’entité derrière cette manipulation et derrière la mort du prêtre, elle découvrit la présence d'Altui en cette cité, démone supposément enfermée pour l'éternité par Einhasad elle même. L'ange de la vérité décida d'en appeler à un archange de la justice, et les ennuis ne firent que se multiplier.

L'Archange Mikhail descendit sur terre et se mit en quête de la petite démone. Trouvant ses amis mortels en Aden, il leur expliqua désirer lui apporter un jugement équitable qui pourrait très bien se solder par sa libération pure et simple si elle était aussi gentille qu'il le prétendait, il avait cependant besoin de la voir, de visu, pour la juger. Il leur expliqua également craindre que, de peur qu'il ne soit la pour lui imposer un retour à sa prison éternelle, la petite démone ne demande aux siens de l'assassiner lui : Un tel acte provoquerait une guerre entre ange et démons que personne ne voudrait et il espérait que ses amis mortels pourraient rassurer Altui et l'inciter à au moins le laisser la juger, quitte à refuser son jugement et le fuir ensuite. Pour une raison étrange, les mortels décidèrent à la place d'expliquer à la petite que l'Archange désirait une guerre entre ange et démon et que celle-ci aurait lieu si Altui ne se rendait pas à lui. De crainte devant un tel discours, la petite démone prévint les siens et les armées démoniaques se mirent à se préparer pour une guerre. Voyant les démons se préparer à la guerre, les anges firent de même.

La ville d'Aden décida même d'offrir un asile pour Altui en faisant maudire sa ville, la reine demandant de l'aide aux vampires pour maudire sa cité plus encore pour repousser les anges, oubliant d'en avertir ses administrés qui furent surpris en voyant une troupe de vampire arriver et entamer un rituel : ceux-ci furent mal accueillis en l'absence de la reine et ils partirent en prenant le refus qu'on leur faisait comme une déclaration de guerre, provoquant l'arrivée quasi imminente d'un Alfred Von Hellman énervé. Les choses auraient peut-être pu se passer différemment si la reine n'avait pas sorti ses armes face à lui, imitée par ses suivants. Elle refusa de ployer le genoux devant lui, craignant qu'il ne l’exécute, et sa compagne du moment attaqua le vampire légendaire, rapidement neutralisée et amputée d'un bras. Une sombre tenta de menacer le vampire, l'insultant en le comparant à un lycan, et elle fut exécutée sur place. Finalement la reine rendit les armes, Alfred accepta la reddition d'Aden, et reparti. Il ne fallut que l'intervention d'un célèbre médecin masqué pour ramener la morte à la vie et empêcher l'amputée de la rejoindre dans la mort.

Ce fut au final un démon qui maudit la ville pour la rendre désagréable aux anges. Désireux d'empêcher la guerre d'arriver et comprenant que la petite ne se présenterait pas à lui suite à un échange avec un démon proche de la petite, l'Archange Mikhail décida de mettre sa vie en jeu et s'engagea dans le sanctuaire de Shilen où se terrait la petite : S'il la voyait, et pouvait la juger innocente, il pourrait mettre fin à cette folie. Il mettrait fin aussi à l'enfermement que la démone s'imposait à elle même pour le fuir. Avant d'avoir pu trouver la petite, il fut arrêté par un chevalier nain et un démon proche d'Altui, les énergies du lieu le dévorant et l'affaiblissant, il ne put échanger que quelques mots avec elle, mais pas la voir. Par un miracle étrange, bien que gravement blessé, l'archange se retrouva au sanctuaire d'Einhasad à penser ses plaies. Peu savent comment, mais l'Archange parvint finalement à poser son regard sur l'enfant, pouvant ainsi lire en elle... Et juger qu'elle avait largement assez paye pour ce qu'elle avait fait. L'archange de la justice reprit la route du ciel, une guerre céleste et infernale évitée.

Un soir, un oiseau noir se glissa dans le château d'Aden pour se glisser aux côtés de l'Ertheias au bras amputé, inconsciente. En appelant à l'Unique, que servait fidèlement celle-ci, cet oiseau noir se fit le lien entre l'Unique et la blessée, et cet être tout puissant déchaina sa magie : Au dessus du château s'ouvrit un vortex rougeoyant, des flots de sang s'en extirpant pour venir pénétrer le château, recouvrir les couloirs et l'intérieur des pièces jusqu'à rejoindre la chambre de l'Ertheias. Nul ne saura dire ce qu'il s'y passa exactement, mais le vortex se referma subitement, les flots de sang en suspens dans les airs s'abattant alors en une pluie de sang, courte et intense sur le château et ses jardins. A partir de ce jour, Paenavia, prêtresse de l'Unique, arbora un nouveau bras, marqué d'une croix rouge.

L'Ange de la vérité revint quelques temps plus tard à Aden, expliquant ayant découvert toute la vérité sur les complots et manipulations qui s'y jouaient. Cependant, avant d'avoir pu dévoiler ce qu'elle savait, elle fut assassinée par un démon ayant revêtit forme humaine, le même ayant volé l'apparence du prêtre Einhasadien pour manipuler la reine.
Dans un grand élan théâtrale, le démon avoua être "responsable d'une bonne partie des malheurs de la cité" et qu'il se vengeait là pour la promesse rompue par la reine à son égard. Devenant un immense démon rougeâtre, il massacra deux gardes à la cité avant d'être vaincu par le chevalier nain et le Loup Blanc de passage, ainsi renvoyé aux enfers.
Malgré la perte des deux gardes et la mort de l'ange, certainement retourné au ciel, Aden sembla soulagé, jugeant que la cause de tout leur malheur se trouvait derrière eux et qu'ils ne pouvaient désormais plus qu'aller de l'avant, sereinement.

Gradus Olevard, célèbre maître d’œuvre, avait été appelé pour rebâtir la cité, rasant la majeure partie du sable pour reconstruire la ville sur une base saine. Bien entendu, cela ne fut pas gratuit. En quelques mois seulement Aden serait reconstruite, remise à neuve. Devant la fin des soucis et la promesse de lendemain plus joyeux, une fête fut organisée par la petite démone Altui et une Elpy-Garou au sein même de la cité, bassins d'eau et sable faisant oublier à tous leur soucis, le monde entier ou presque se retrouvant pour simplement s'amuser à patauger dans l'eau, le nord comme le sud se retrouvant là pour simplement s'amuser. L'une des invitations d'Altui se perdant même jusque chez son frère Mezesphaiel, Seigneur de l'Avarice, qui satisfait de l'accueil qu'on lui réserva décida de bénir le monde entier avec sa richesse, les adenas coulant à flot durant quelques jours des monstres en tout genre.

Dans le sud, les cités auraient pourtant dû se montrer bien moins sereines. Personne ne s'étant occupé de lui, Dorian avait rebâtit son armée de mort-vivant et sa brume s'étendait de plus en plus loin autour de sa cité, jusqu'à gagner la cité Gracienne où ses morts-vivants se mirent à se déverser sans fin sur les armées d'Hybrides de Dayos. Après une petite escarmouche sans succès sur la cité Orientale qui avait pris soin de se barricader et à qui Dayos avait prêté ses meilleurs ouvriers afin d'étendre la cité et de lui offrir des murailles, le gracien décida d'étendre sa brume vers celle-ci également. Personne ne s'essaya à l'arrêter si ce n'est un petit escadron de la cité des rouages qui tenta un étrange balais aérien autour des navires Graciens protégeant le château de la cité nécrotique : Ils furent repoussés et durent prendre la fuite.

Quand la brume s'approcha en gagnant les ruines voisines, les orientaux se décidèrent à explorer celles-ci, découvrant d'étranges totems nécrotiques protégés par une étrange magie. Ils décidèrent de les laisser là et d'y retourner une autre fois à cause du danger et car ils s'étaient fait repérer par les graciens de Dorian. Ils eurent d'autres occasions de s'y intéresser, mais ne les saisirent pas. La brume finit par progresser jusqu'aux murailles extérieures de la cité, et avec elle ses morts-vivants infinis. Jour après jour, la brume gagna mètre après mètre sans autre réaction de la part des Orientaux qu'un repérage sommaire et quelques assauts frontaux sur les morts-vivants. Et puis, finalement, les morts-vivants gagnèrent les portes même de la cité où tout les habitants s'étaient réfugiés. Dayos vint à leur aide en rapatriant plus de navires ainsi que ses légions d'hybrides, offrant aux orientaux la promesse qu'elle pourrait défendre leur mur pendant encore quelques jours avant que les siens ne soient débordés.

Alors les Orientaux commencèrent à s'organiser, demandant de l'aide autour d'eux et mettant au point un plan pour un assaut afin de mettre fin à cette brume. C'est ainsi qu'un soir bien précis de nombreux aventuriers étrangers de toute les origines et les orientaux se retrouvèrent dans la cité barricadée. Le plan consistait à attaquer l'un des totem nécrotique aux alentours de la cité, tandis qu'un petit groupe attaquerait ceux situés dans les ruines avoisinantes, les Orientaux étant persuadés que sans eux la brume se dissiperait : Ils n'avaient pas conscience que ceux-ci ne faisaient qu’accélérer épaississement et la propagation de la brume. L'assaut contre les morts-vivants eu lieu dans le sang et la douleur, les orientaux ne s'étant pas réellement préparés à confronter la magie protégeant les totems. Non sans effort, leurs alliés et eux parvinrent à détruire un totem avoisinant la ville, tandis que le commando envoyé dans les ruines parvenait, avec tout autant de difficulté, parvenait à en détruire deux et manquait de finir entre les crocs des morts-vivants.

Mais cela ne mit pas fin à la brume, ni à l'assaut des morts vivants...

Avatar du membre
Shiany
Site Admin
Messages : 3448

Re: Ébauche

Message par Shiany » mer. juil. 29, 2020 4:23 pm

Image

Alors, survint l’Avènement.

Au dessus de la cité nécrotique s'ouvrit une croix rouge luminescente et bientôt toutes les âmes en celles-ci furent arrachés à leurs propriétaires, s'élevant vers le ciel. Les morts-vivants de Dorian au travers le monde s'écroulèrent, et la brume se dissipa. Au travers le monde, de nouvelles croix rouges firent leur apparition, une voix grave résonnant au travers celle-ci, se présentant comme Etis Van Etina, aussi nommé l'Unique, dirigeant Embryo, un nouveau dieu. Il promit d'apporter la paix, d'éliminer les menaces comme il venait de le faire en éliminant les morts-vivants, tant qu'on pliait à ses exigences. Avec le pouvoir des sceaux, dont plusieurs lui avaient été remis par les aventuriers du monde entier, il semblait aujourd'hui posséder un pouvoir absolu.

Les émissaires de l'Unique vinrent ainsi en ville, proclamant l'interdiction des cultes d'Eva, Paagrio et Einhasad, tolérant Sayha et Gran Kain dans la seule limite de leurs îles respectives, exigeant qu'un lieu de culte pour l'Unique et Shilen soient bâtis dans chaque ville, et que chaque cité offre cinq âmes à ces deux divinités, chaque mois. Les lieux de cultes des divinités proscrites furent vite envahis par les troupes d'Embryo, à l'exception du sanctuaire d'Einhasad qui accueillit les prêtre et prêtresses en exil, protégé de l'Unique et du pouvoir des sceaux par un immense dôme que la Clef de la Foi, Slyan, avait érigé.

La cité des rouages refusa de plier aux exigences de l'Unique, et la cité fut envahie à son tour, peuple et dirigeant devant fuir leur cité suite à cela.

Bien vite, toutes les villes se virent gardées par des serviteur de l'Unique, à l'exception de la forteresse d'Aurakia qui négocia leur absence. Ceux-ci, prétendant "protéger les cités", les surveillaient, s'assurant que rien ne se fasse à l'encontre de l'Unique et que les cultes bannis ne soient pas vénérés dans les cités.

Pendant ce temps sous le dôme se montait une rébellion : Leona Blackbird, guerrière légendaire et cheffe du clan Blackbird, une femme qui depuis longue date luttait contre Embryo, profitait aujourd'hui du couvert du dôme pour appeler à ma résistance et à ce que chacun se range à ses côtés afin de mettre à bas l'Unique, le "faux dieu".
Un appel qui, si il trouva quelques personnes pour lui répondre, ne sembla pas suffisant pour pousser aventuriers et autres braves à l'action.

Si le culte de Shilen était parmi les privilégiés de cette guerre, soumis à aucune restriction par l'Unique, cela n'empêcha pas certains esprits de se révolter devant la situation et devant le fait qu'Etis se présentait comme un allié de Shilen.
C'est ainsi qu'une propagande s'entama, un cavalier projetant à plusieurs reprises des parchemins pour essayer de faire réagir les siens, essayant de les dresser contre l'Unique ou au moins de les faire se poser des questions.
Une prêtresse Shilenique au service d'Embryo fut dépêchée pour réaliser une cérémonie et rassurer les fidèles de la déesse de la mort et du destin, leur expliquant qu'Etis et Shilen étaient bien alliés. Cependant, cela ne suffit pas à faire taire la voix de la propagande, qui avait fait se poser des questions à certains et certaines Shilenistes : Etis ne se servait peut-être du nom de leur déesse que comme d'un bouclier, sans qu'il n'existe une réelle alliance.

A Aden, la tension était palpable : La reine et l'une de ses compagnes épousaient la cause de Leona Blackbird, tandis que l'autre compagne royale vénérait avec ferveur l'Unique. C'est dans cette ambiance qu'une étrange bouffonne fit son arrivée, servile et efficace, peut-être trop servile. Elle répondit à la reine et l'un de ses conseillers quand ceux-ci s’inquiétèrent que le potager récemment installé puisse être maudit : Obéissant à l'ordre qui lui fut donné, la bouffonne purifia le potager d'Aden à grand renfort d'eau bénie et de magie de lumière. C'était sans compter la promesse que la reine fit à la démone Altui que plus jamais l'eau bénie ne serait utilisée dans la cité. Sous les litres et les litres d'eau bénie, la démone s'étant liée à la ville vit son visage fondre, et c'est dans un cri de douleur et dans les pleurs qu'elle disparu, d'immenses nuages noirs se retrouvant au dessus de la ville à faire tonner l'orage.

Dans une quête de pouvoir présenter des excuses, Mezesphaiel fut appelé par la reine d'Aden et l'une de ses compagnes d'une façon tellement insultante d'amateurisme que la colère du démon fut plus puissante encore qu'elle ne l'était déjà. Le tonnere ne gronda que d'autant plus fort, le seigneur de l'Avarice fou de colère jurant qu'il aurait offert pire que la mort aux habitants de la cité si Altui ne lui avait pas fait promettre de ne pas leur faire de mal par le passé. Il chassa les mortels du temple de Shilen au coeur de la cité et leur ferma celui-ci, inscrivant en lettre d'or des règles que les mortels ne devraient pas enfreindre sous peine que la colère de l'avarice ne s'abatte sur eux.

La dame Noire D'Onyx et le Loup Blanc prirent pour eux la mission de délier la démone de la ville, mettant au point un rituel dans les jardins pour briser tout les liens magiques que la démone avait créé autour de la ville pour la protéger en s'y liant. Les règles d'or disparurent et le temple s'ouvrit à nouveau, vidé de la décoration que la petite Altui y avait fait. Lasse des promesses rompues, blessée, la petite quitta à jamais la ville.

S'en suivirent quelques portails démoniaques somme toute mineurs auxquels le clan régent décida de ne pas toucher de peur de faire des bêtises, des démons de plus en plus puissants finissant par en sortir jour après jour, jusqu'à ce que la situation ne dégénère assez pour que le clan régent ne demande l'aide des gardiens de l'Unique pour les fermer, ceux-ci négociant le départ des démons en échange que la reine exécute plusieurs sacrifices en hommage au cercle de la souffrance au sein de sa ville. Ce qu'elle fit. Une jeune Ertheia récemment arrivée dans la cité prit pour elle de fermer le portail démoniaque oublié par le clan, puis purifia la cité dans un splendide rituel pour en effacer toutes les énergies maléfique qui s'y trouvaient et qui repoussaient les anges, rendant à la ville une certaine neutralité d'atmosphère.

Les oracles vécurent alors un choc : Les visions d'Ostara se reproduisirent, mais cette fois-ci la femme n'attendait plus paisiblement, elle paniquait, étouffant dans son cercueil de verre, la nature mourant partout autour d'elle.
Il fallut que ce soit une Ertheïa aveugle qui la retrouve, au sein de la vallée enchantée, brisant le cercueil de verre pour libérer cette femme, Gaïa, un esprit terrestre des plus puissant, mais arrivant sur la fin de sa vie avec la fin du printemps et regrettant que personne ne l'ai trouvé plus tôt.

Vint la Litha, une fête légère et bon enfant se déroulant à la Forteresse d'Aurakia, chasse au trésor, course, jeux forrains et cérémonies pour les dragons. Il fallut attendre cette occasion, la Litha, pour que la lutte contre Embryo avance réellement : L'empereur Shunaïman lui même, ou du moins son fantôme, profita de ce jour exceptionnel pour franchir la barrière entre les mondes et se rendre au camp de Leona, répétant un boucle la même énigme, promesse d'une arme pouvant lutter contre les sceaux.

Ce fut une jeune Ertheia aveugle du nom de Brise qui résolu en premier l'énigme laissée par l'ancien empereur, retrouvant et écoutant les fantômes des tombes impériales pour découvrir le lieu où été conservé l'épée d'Einhasad, relique d'un temps ancien, mais aussi la clef de mot permettant d'ouvrir le passage vers ce lieu. Nombreux furent les aventuriers prêts à ce joindre à cette Ertheia et c'est à sept qu'ils gravirent une tour immense, surnommée la "Tour des Épreuves" ou la "Tour des Vertus", combattant anges et archanges pour prouver leur valeur jusqu'à atteindre le sommet de la tour et y récupérer, auprès de l'ange Paulina, cette relique millénaire. Si c'est entre les mains de Brise que cette arme divine échoua car, l'ange qu'elle était devenue, seule elle était en mesure de la porter... C'est à Leona que celle-ci la remit afin d'en faire usage dans la guerre. Cette ange, aveugle et fragile, toute fraiche dans le conflit, avait su réunir et unir les aventuriers autour d'elle, les motivant au combat et apaisant peur et rancœur.

C'est cette lame divine qui permit de sauver et guérir Slyan, assassinée la veille de la montée de la tour par une étrange bouffonne venue d'Aden et introduite auprès de la clef de la Foi par la reine de cette cité : Esmeralda la Bouffonne était en réalité une traitresse à la solde d'Embryo, envoyée pour vérifier si les rumeurs concernant la reine qui aiderait les rebelles était vrai. Si Slyan fut sauvée par l'épée, ses forces se retrouvaient au plus bas et pour s'assurer qu'elle reprenne des forces mais aussi que le dôme tienne, celui-ci se nourrissant de la foi; des cérémonies furent organisées par le haut prêtre Kainiste sous déguisement. Des cérémonies réunissant tout les cultes pour des prières communes sous le dôme furent donc organisées, renforçant Slyan mais aussi le dôme.

Les luttes se succédèrent. Les aventuriers nouvellement intéressés au conflit prirent d'assaut l'Arbre Mère que les laquais d'Etis cherchaient à corrompre, terrassant les gardiens d'Etis aux côtés de Kain Van Halter, allié de Leona, gagnant du temps pour que Nerupa procède au transfert de l'âme au sein de l'arbre mère vers un nouvel arbre planté par Brise sous le dôme à l'aide de Gaïa. Des cristaux mis en place par l'Unique dans différentes villes et dans différents lieux de chasse furent également pris d'assauts à l'aide d'explosifs : Ceux-ci étaient supposés aspirer des âmes pour les envoyer vers l'Unique afin de le renforcer, bien que ceux dans les villes n'aient été que des leurres sans le moindre pouvoir magique. Ils firent même la guerre aux sortilèges d'Etis visant à assombrir l'humeur de ceux sous le dôme, chassant la pluie de sang maudit qu'il imposait sur le dôme. Seuls les anges, sacrifiés et torturés dans les villes selon des rites précis ne purent être sauvés, répandant dans les cités concernées un air malsain et empoisonné pour les anges.

Pendant ce temps, la cité vampirique se trouvait une nouvelle régente, désignée par Lidia Von Hellman, devant s'absenter pour des affaires mystérieuses, et probablement non sans rapport avec les troubles actuels. Une cité se trouvait une régente et une autre perdait une reine, la cité d'Aden se voyant amputée de sa reine, désormais recherchée par l'Unique pour sa prise à partie dans la lutte contre Embryo.

Avec l'aide d'une petite démone, un nain récupéra la plume d'un grand archange, qu'il remit à une ange... Et c'est avec celle-ci que l'ange pu rappeler Mikhail, Archange de la justice. Elle lui demanda d'apporter la justice dans cette affaire, et il offrit son aide et celle des autres anges de la justice pour aider la cause de la rébellion.

Une guerre d'affiche se mettait progressivement en place, l'Unique affichant des avis de recherche contre tout ceux prenant part aux actions à son encontre qu'il arrivait à identifier ou qui lui étaient dénoncés, comme certains le furent : Des promesses d'Adenas et d'une absence de tribus d'âme à payer pour qui ramènerait les différentes têtes connues de la rébellion. De leur côté, les rebelles n'étaient pas en reste. Chaque jour, une nouvelle affiche signée du nom de Brise était placée dans les ruelles des cités, des appels à la révolte, à la vrai foi et à la résistance contre le faux dieu. Si l'aveugle fut celle dont le nom ornait inévitablement les affiches, il arrivait que d'autres noms y soient également inscrits, ou que des affiches réalisés par d'autres portent le nom de cette ange Aveugle, devenue symbole de la rébellion.

Et ce symbole manqua deux fois de chuter. Un soldat au cerveau lavé par Embryo, attrapé alors qu'il mettait en place les affiches, tenta d'assassiner l'ange au sein même du campement, mettant tout le monde sur les nerfs, provoquant même des conflits internes, des suspicions de trahisons. Mais toute cette méfiance, parfois toxique, ne fut même pas suffisante : Alors qu'une certaine Nryss menait quelques escarmouches pour le compte d'Embryo sur le dôme, les narguant à la sortie de celui-ci avec des créatures faibles pour que des Makkums apparaissent quand soldats et Aventuriers sortaient, rajoutant à la pression ambiante... Une vampire en quête de pouvoir, croyant qu'Embryo lui en offrirait, approcha Brise pour lui remettre un verre d'eau empoisonné, un poison mis au point par le sceau des calamités lui même. Il fallut plus d'un jour au poison pour faire effet. Elle fut fiévreuse, puis cracha du sang, et finit par tomber dans le coma. L'épée d'Einhasad elle même ne pouvait la guérir...

Alors que les oracles redoutaient tous les nouvelles visions qui leurs parvenaient, des visions d'orcs déferlant par million sur un lieu qui ne pouvait être que le dôme au vu des informations fournies par une espionne... Les aventuriers s'unirent dans un effort commun sous la tutelle du médecin connu sous le nom de Herr Doktor, non pas pour se préparer à lutter contre cette horde, mais pour guérir l'ange, là où la lame d'une divinité avait échoué. C'est ainsi qu'au sommet du monastère du silence, une shileniste à oreille de lapin, une vampire, un nain et un elfe convainquirent le vieil Anaïs de leur prêter la salle qui jadis accueillait le Graal pour un ultime rituel. En cette salle circulaire, un rituel comme rarement le monde en vit prit place, sept paires de bras dépensant sans compter en efforts pour une huitième personne, quatre mages unissant leurs voix et leurs magies pour activer le rituel, soutenus par l'épée d'Einhasad. Dans la lumière, l'ange revint à la vie, plus brillante que jamais... Non sans un sourire d'Anais et d'un certain Zephi qui admiraient la scène.

Et c'est éreintés par l'effort, mais sachant que leur symbole survivrait, que les rituellistes rejoignirent le dôme et les guerriers qui s'y trouvaient, attendant inévitable marrée verte qui devait déferler sur le dôme. Et la marrée verte arriva, les tambours de la guerre résonnant. L'Unique ouvrit sur l'île plusieurs portails desquels déferlèrent par millier des orcs et des gobelins à l'esprit corrompus par Embryo, des orcs géants et mutants se joignant même à l'armée, issus des expériences d'Embryo. Tandis que certains tenaient l'entrée du dôme pour y éviter un massacre, d'autres arpentaient l'île pour trouver les portails qui vomissaient ce flot sans fin d'ennemi, décides à tuer les seigneur orcs les maintenant en place. Tous ou presque participèrent à la bataille, des graciens déguisés envoyés par Dayos, des êtres bestiaux réunis par l'Alpha Lycan, mais surtout des aventuriers de toute origine.

C'est là qu'Etis réalisa la trahison de l'une de ses apôtre, qui refusant le massacre qui allait avoir lieu. L'oiseau noir rejoignit les rangs des défenseurs et se lança dans la chasse aux orcs. Avant la fin de la bataille, il usa de sa magie et de son emprise sur elle pour lui retirer tout pouvoir et la paralyser, s'assurant que son rôle dans cette histoire s'arrêterait là. Mais le mal, ou le bien, était déjà fait, et avec son aide les aventuriers avaient su fermer tout les portails, repoussant les derniers orcs envoyés par Etis. Mais la victoire n'était pas totale. L'apôtre alliée restait paralysée, de nombreux soldats avaient perdu la vie, et des agents de l'ennemi comme la prêtresse de l'Unique et un ancien chevalier avaient profité du chaos pour enlever plusieurs corps et personnes pour le compte de Nryss, qui sait ce qu'elle en ferait ?

Mais une fois de plus, Embryo avait été repoussé... et une date avait été décidée pour lancer le grand assaut final contre Etis, dans sa citadelle cachée en Gracia : Messiah. Et le 24 juillet fut ce jour. Après une percée de Leona et de son avant garde, soutenue par Astair Van Halter et ses hommes, assistés par Dayos et ses navires volants, un portail fut ouvert pour permettre aux aventuriers ayant promis de répondre à l'appel de se joindre au feu de la bataille.

Nombreux furent ceux à répondre à l'appel : Brise, Minuhet, Azzura, Garmi, Emrys, Nuneth, Brouss, Azen, Jhasha, Calion, Pierre, Ramael, Graziella, Aureal, Wakajna. Tant de noms, portant la force et les espoirs de ceux qui n'avaient pu être là ce jour là.

Sous la protection de l'épée d'Einhasad qui bridait toute utilisation des sceaux par Etis, brandie par Leona Blackbird, les aventuriers allèrent de plateforme en plateforme pour confronter et vaincre les uns après les autres les fidèles d'Etis et ses apôtres, finissant par atteindre l'ultime plateforme et l'ultime Disciple d'Embryo : Camille, une cavalière redoutable chevauchant un cheval à six pattes. Accompagnés par Kain Van Halter et Leona, ils se lancèrent à l'assaut. Le combat fut terrible, la prêtresse de l'Unique et le chevalier corrompu se joignant à la bataille pour disperser les aventuriers, les empêchant de s'unir contre Camille et ses laquais, manquant de mettre fin à la rébellion à ce moment précis !

Mais prêtresse et chevalier finirent par être mis hors d'état de combattre, sauvés de la mort que voulaient leur apporter certains par une étrange voix aux pouvoirs mystiques. Les aventuriers purent alors se concentrer sur Camille qu'ils finirent enfin par vaincre... Celle-ci dévoilant son visage en échappant son masque : Giselle Von Hellman, aussi connue sous le nom de Kaina Van Halter, soeur de Kain... qu'elle supplia de lui venir en aide. L'allié de toujours de la rébellion, rendu fou par le mal que tous avaient fait à sa soeur mal en point, ne sut résister à la sombre magie de Messiah et d'Etis, qui s'empara de lui, le guerrier se retournant alors contre ses propres alliés. Vaincu à son tour, laissé blessé au côté de sa soeur, il furent tout deux laissés aux bons soins des troupes des soutien qui arrivaient... Les aventuriers et Leona s’engouffrant au travers d'un ultime portail, devant les mener auprès d'Etis.

C'est après avoir affronté des légions de laquais qu'ils arrivèrent enfin face à Etis, le défiant pour un ultime combat.
Si celui-ci cru au début pouvoir mener le combat sans les sceaux, il fut obligé de puiser de plus en plus dans leur magie pour soutenir les aventuriers déchainés qui lançaient leurs dernières forces dans la bataille, rejoins par un Astair enragé de ce qu'Etis avait fait subir à ses deux enfants.

Et c'est au final après une heure d'un intense combat qu'Etis faiblit, les sceaux se dévoilant aux yeux des aventuriers et ceux-ci les prirent d'assauts, affaiblissant Etis qui ne tarda pas à s'écrouler à terre, vaincu, mort.
Alors les disputes commencèrent sur l'avenir qu'il devait être réservé aux sceaux, certains voulant les offrir aux dragons, d'autres en décider plus tard avec plus de monde à tête reposée, et Leona soutenu par quelques-uns désirait mettre fin à leur menace pour toujours en les détruisant à l'instant. Mais la plupart, éreintés par le combat, décidèrent de ne pas se prononcer.

Ce fut au final Leona qui eut satisfaction, levant la lame d'Einhasad pour détruire les sceaux avec une simplicité déconcertante, comme si l'arme divine avait toujours été prévue à cet effet... Et c'est en détruisant le dernier sceau que la lame d'Einhasad retourna à la déesse à qui elle appartenait, abandonnant Leona, ayant accompli sa tâche. Tous étaient éreintés, blessés, certains dépités... Au dehors des milliers de soldats avaient trouvé la mort... Mais ils étaient victorieux !

Dans les villes, les gardiens de l'Unique s'effondraient, privés de la "vie" que les sceaux leurs offraient jusque là. L'Unique avait chuté, Etis avait chuté... La bataille était terminée. Déjà le lendemain de la bataille, le dôme s'effondra, sans raison d'être. Les lycans envoyés par l'Alpha pour assister la rébellion prenaient la route pour rejoindre le reste de la meute, rentrant chez eux, tout comme les soldats d'Elmore et les êtres bestiaux.

Certains évoquaient que Nryss était toujours vivante, comme d'autres têtes connues d'Embryo. Mais la menace qu'ils représentaient n'étaient plus qu'infimes par rapport à ce qu'ils furent. D'autres parleraient d'un démon oublié dans un caillou que certains auraient voulu faire parler, sans succès, et dont toute chance de tirer les vers du nez serait aujourd'hui perdue, ayant disparu avec la destruction des sceaux. Les jours qui suivraient seraient difficiles, chacun devant trouver sa place dans ce monde débarrassé de la menace des sceaux et d'Etis, se retrouvant sans cause commune après deux mois d'une lutte féroce pour le droit à la liberté. Certains retourneraient à leur vie d'avant, d'autres se fonderaient un nouvel avenir :

Ces épreuves les avaient tous changé, Et l'avenir leur tendait les bras. Qui sait de quoi sera fait l'Histoire de demain ? Mais il est sûr que c'est à ces héros d'aujourd'hui de l'écrire.

Avatar du membre
Shiany
Site Admin
Messages : 3448

Re: L'histoire

Message par Shiany » mar. déc. 07, 2021 3:11 pm

Chapitre 8

Etis n'était plus. Embryo en déroute. De nouveau les âmes du monde étaient libres de leur destin et les fois libres de s'exprimer. Les autels à l'Unique furent retirés, l'âme de l'arbre-mère ramenée au sanctuaire d'Eva, la population des Rouages ramené en sa terre d'origine. Les derniers cristaux d'Embryo furent détruits et l'ange, symbole de la Résistance, purifia plusieurs villes des maléfices laissés par Etis. La Reine Ertheias jadis disparue revint en une tempête auprès des siens. La vampire ayant empoisonnée le symbole de la Résistance contre Embryo fut retrouvée et exécutée.

Un ordre vit le jour, Aeternitas, composé de plusieurs des membres emblématiques de la Résistance, jurant de lutter contre Embryo et toute menace semblable qui pourrait voir le jour. Ce nouveau monde qui voyait le jour, promettait d'être porteur d'espoir et de grandeur. Dans le même temps, à la forteresse d'Aurakia, un dragon émergeait, fruit de la magie des Vahloks régissant la ville : "Noctis" un dragon noir d'une taille rarement atteinte venant survoler et protéger la cité dont la puissance militaire ne cessait déjà de croître au travers de nombreux entrainements militaires et recrutements de troupes armées.

Profitant de cette période de paix, un étudiant de la tour d'ivoire ayant déjà fait parler de lui organisa une grande soirée de question-réponse afin de permettre aux plus grands esprits du continent de se confronter les uns aux autres dans une compétition amicale à Gainak. C'est un humain du nom de Pierre qui en ressorti grand vainqueur, brandissant ce trophée gagné comme preuve de son droit à prétendre intégrer l'Ordre Draconnique.

Une autre festivité s'organisa, à la cité vampirique cette fois, la Régente de la cité et dirigeante du nouvel ordre des Aeternitas tentant d'ouvrir les vampires au monde. Une soirée d'art et d'activité diverses particulièrement réussie dans laquelle un transfert d'esclave se produisit : La Famille Von Hellmann prit officiellement à son service, celle qui avait dirigé la Résistance, confiant ainsi aux bons soins de l'ange Brise les soins de Gisèle Von Hellmann. Un rôle qu'elle accepta avec joie.

A Onyx, un chaton maladroit du nom de Pierre fit l'erreur de s'essayer à l'invocation de démon, libérant sur le monde une horde de petits démons farceurs jouant à droite et à gauche de par le monde des tours tantôt amusants, tantôt des plus perturbants.

A peine vaincu depuis un mois, de nouveaux assauts d'Embryo firent parler de l'organisation maléfique, des gobelins et autres créatures harcelant le sanctuaire d'Einhasad sous les directives de Nryss, la sœur d'Etis. Des assauts sans conséquences, presque routiniers, qui furent aisément repoussés. Malgré quelques pièges tel que des espions explosifs remplis d'acide, Embryo semblait bien incapable à présent de représenter une menace sérieuse. Mais cela ne pouvait durer... Habitués à ces escarmouches, les défenseurs du Sanctuaire avaient fait l'erreur de ne rester que dans une position de défenseur sans plus chercher à détruire les restes d'Embryo. Leur vigilance s'émoussa alors que les assauts sans aucune chance de réussite s'enchainaient pour Embryo.

Lors d'un assaut semblable à tous les autres, les défenseurs eurent la surprise de découvrir qu'Embryo avait infiltré ses troupes d'élite dans le sanctuaire pour y enlever Slyan, la clef de la foi. Tentant de rattraper les ravisseurs, ils échouèrent, comprenant qu'Embryo s'était une fois de plus jouer d'eux : Tout n'avait été qu'un plan pour s'emparer de Slyan, celle qui avait protégé le sanctuaire d'Etis par son dôme de Foi. Avec l'aide du mage Elikia, suivant de mystérieuses lueurs, des aventuriers traquèrent la clef de la Foi, espérant pouvoir la sauver du sort qu'Embryo lui réservait. C'est le nain Garmi qui retrouva sa trace au sceau de Shilen. Une équipe se monta alors pour aller chercher Slyan... Mais une trop grande communication et le manque de confiance en certains membres du groupe repoussa la première tentative.

Un piège d'Embryo manquant de tuer la Vahlok aux cheveux roses qui avait jadis trahi Embryo, suivi d'une attaque de Makkums sur la forteresse d'Aurakia, manquèrent d'amputer à la Forteresse l'une de ses têtes. C'est le lendemain qu'un groupe plus réduit lança une nouvelle expédition sur le sceau de Shilen, se faufilant, résolvant les énigmes bloquant l'accès et finissant par secourir une Slyan affaiblie et cristallisée des mains d'Embryo, laissant un tas de cadavre dans leur sillage. Rapatriant la clef de la foi à la Forteresse d'Aurakia, elle y fut défendue contre une nouvelle attaque de Makkums : Embryo en avait cependant déjà fini avec elle, absorbant sa magie si particulière pour un but encore inconnu. Elle ne s'en remettrait que lentement.

Une attaque sur Orientale prit par surprise la petite ville, plusieurs habitants enlevés par les agresseurs avant que ne soient repoussés ces assaillants. Nryss aurait été aperçue en compagnie des assaillants qui seraient partis vers l'Est. Malheureusement, personne ne donna suite.

Alors que festivités et cérémonie s'enchainaient en Aurakia et que d'importants projets de construction se profilaient en Gracia sous la supervision du célèbre Gradus Olevard, la nouvelle se répandit : Embryo avait fait reconstruire la tour de Cruma, et c'est là bas que leurs forces se terreraient !

C'est donc naturellement que Leona Blackbird prit les armes et dirigea son clan, s'installant à la cité Nécrotique pour organiser de là un assaut à grand échelle sur Cruma, mettant en place portails, logistique, stratégie et soutient aux aventuriers. Ce qui aurait dû être la nouvelle alliance mondiale pour achever le tyran qui les avait tous récemment uni... fut un échec total, cuisant. L'Ordre Draconnique, après un temps de conflit, avait finalement renoué avec Embryo.

Quant-au reste du monde, hormis quelques aventuriers venant silencieusement attaquer quelques créatures d'Embryo, nul ne se donna la peine de répondre à l'appel de Leona Blackbird. Ni les graciens, ni les Einhasadiens, ni aucun autre culte pour lesquels la guerrière s'était battue. Le clan fondé pour lutter contre Embryo ne se manifesta pas non plus.
Et c'est ainsi que Leona lança un assaut désespéré sur la tour avec ses hommes les plus fidèles, finissant vaincu par le nouveau disciple.

Ramenée gravement blessée et ayant perdu un bras dans la bataille, Leona une fois remise annonça son départ en exile, abandonnant la gestion de son clan au mage Elikia.... et abandonnant surtout ce monde qui lui avait tourné le dos.
Embryo, pour autant, semblait décidé à rester terré dans sa tour... où personne ne semblait vouloir reprendre l’œuvre de Leona.

Alors que Rouage sombrait petit à petit dans les ténèbres, ses dirigeants bannissant Einhasadiens et Evaïste, consacrant la ville à Shilen et à Gran Kain en demandant l'aide de représentants de ces cultes pour la rendre hostile aux anges et à la lumière... Aden voyait elle une nouvelle reine prendre la succession de la vampire Azzura, Paenavia prenant la relève à la tête de la cité et accueillant les premiers habitants de sa cité : Une modeste population composée essentiellement d'elfes et d'humains fidèles de Sayha, en exil de rouage.

C'est après de nombreuses livraisons à la Forteresses d'Atelia que l'Oriental Pierre aurait permis le retour des habitants enlevés à Orientale, ceux-ci retrouvant leurs foyers.

Un tournois mondial se serait vu organisé par des dresseurs et chasseurs de créature, "Le Tournois des Héros", offrant un défi à la hauteur des plus puissants aventuriers et une distraction pour le reste du monde. Le tournois se passant remarquablement bien dans ses différentes épreuves : Archerie, duels, combats de groupe, résistance... ne se sera cependant jamais achevé. Peu avant l'ultime épreuve, réservée aux soigneurs, un homme aurait assassiné l'impératrice Dayos dans sa loge, créant la panique, la confusion, et l'interruption du tournois par les forces Graciennes.

L'empire Gracien re-sombrerait vite dans ses travers et luttes de pouvoir interne, alors que dans le monde entier les hybrides mis en place par Dayos s'effondreraient, leur lien avec elle coupé. A la surprise de tous, un remplaçant est vite trouvé : L'Empereur Aurélius.

Alors qu'une ange se met à purifier le temple d'Aden autrefois dédié à Shilen, en chassant les esprits maléfiques y vivant encore, Gaia est une fois de plus retrouvée et tirée de son sommeil, promettant d’œuvrer pour que la nature retrouve ses droits. Une promesse au final vaine, l'être naturel faisant peu parler d'elle par la suite... Peut-être ressurgira-t-elle ?

Une étrange attaque d'Embryo frappe la cité des glaces, sous domination Gracienne. Comme une mise à l'épreuve des défenses de l'empire. Embryo est repoussé, non sans avoir réussi à blessé le régent actuel, Kazir, qui sera remplacé par Matteo au vu de ses blessures.

Le Shileniste Pierre organise une cérémonie à Orientale. A la surprise de tous, la démone Altui se joint à la cérémonie, offrant un Ange à sacrifier pour maudire l'emplacement où Pierre promet d'ériger un sanctuaire. Des tensions naissent de cette cérémonie, la reine désapprouvant le sacrifice. Deux démons sont laissés par Altui pour garder ce lieu.

L'île de Fafurion surgit des flots, provoquant de nombreux tremblements de terre, remous aqueux et autres phénomènes.

La Sombre Faethara s'attaque aux démons laissés par Altui à Orientale, provoquant la colère des démons qui assiègent Orientale. Seule l'intervention de Matteo, Adrasteia et Pierre pour assurer que des sacrifices soient faits afin d’apaiser les démons permet de sauver la cité de la colère démoniaque.

Matteo et Pierre mettent au point un plan bien étrange. Pour vérifier si Embryo occupe toujours Cruma, avec l'aide des graciens, d'Elikia et du Sanarsulé, ils décident de l'attaquer frontalement. Embryo réagit en repoussant ses attaquants et en envahissant le château de nécrotique. Personne n'est de taille à leur résister. Des créatures d'Embryo, les stakatos, viennent tester les défenses d'Orientale et sont repoussés. Embryo lance alors un vrai assaut sur la cité Nécrotique, qu'ils envahissent sans difficulté malgré la résistance Gracienne sur place.

De peur qu'Embryo revienne s'en prendre à Orientale, la reine Chaszmyr fait migrer sa population vers Aden, où elle les juge plus en sécurité. Pour éviter que la cité ne tombe entre des mains extérieures, Pierre invoque des démons dans la cité, jugeant que personne n'osera attaquer celle-ci au risque de se fâcher avec les démons.

Dans un élan suicidaire, la cheffe du Sanarsülé attaque la cité nécrotique seule. Elle est capturée et Embryo exige la tête de l'empereur Gracien contre sa libération. Lors d'une réunion avec celui-ci pour lui demander son aide, l'Oiseau Noir, Sopra, surgit et tente d'abattre l'empereur. Après 3 tentatives, elle finit par livrer la tête d'Aurelius à Embryo. Pour la remercier, Matteo chasse les graciens de la cité des glaces.

Aden tombe entre les mains d'Embryo après un "assaut" du "Nouveau disciple", celui-ci prétextant protéger la cité d'une potentielle prise Gracienne. Les Graciens contre attaquent face à Embryo en assaillant Nécrotique, Atelia et la cité des glaces en même temps. La cité des glaces est évacuée par le passeur du songe, mobilisé avec quelques soldats par l'Ordre Draconnique pour aider la population de la cité. Matteo meurt dans un piège, à l'écart de la bataille.

Une guerre se prépare : Des assassins s'en prennent à Sopra. L'ordre draconnique se livre à plusieurs escarmouches contre les graciens en représailles, en Gracia et à la cité des Rouages. Avec l'aide de Mezesphaiel que Sopra récupère l'âme de Matteo contre moult offrandes et permet son retour à la vie, dans un nouveau corps.

La guerre entre Gracie et Embryo éclate enfin dans toute sa splendeur : Les Graciens attaquent la forteresse d'Aurakia et la tour d'ivoire, puis les champs du silence et Atelia. Embryo répond présent sur chaque champ de bataille et les aventuriers se joignent aux combats, prenant majoritairement le parti d'Embryo. Gracia fini repoussée et abandonne les cités sous son emprise, défendant désespérément la cité Gracienne. Embryo appelle les Aventuriers pour un assaut final, d'abord sur la cité, puis sur le Superion, prenant le contrôle du navire géant et entamant des négociations avec les géants. L'empire Gracia se replie en Gracia, abandonnant ses positions en ElmoreAden.

Alors que la paix s'installe et que petit à petit Embryo s'étend, le Vahlok Borgne de l'Ordre draconnique annonce 7 semaines de festivités et de Cérémonie à la forteresse d'Aurakia, avec pour but ultime le réveil de la Dragonne de Lumière.

Aden de son côté prend des mesures Anti-Esclavagiste, proclamant sa cité libre de tout esclavage et offrant l'asile aux esclaves. Rapidement la cité se retrouve engagée dans plusieurs affaires liées à l'esclavage, la reine et les siens chassant des Esclavagistes à Gainak et l'ange Pria finissant capturée par certains d'entre eux et vendue à Alfred Von Hellmann. Les Autorités d'Aden financeront également l'achat d'une simple esclave du nom de "Pascale" pour plusieurs centaines de milliard d'Adenas, finançant ainsi le marché de l'esclavage à Vampire pour des dizaines d'années. Pria, elle, trouvera la mort quelques temps plus tard dans les terres des pillards orcs, certains évoquant un suicide.

Embryo proclame officiellement l'instauration de son empire et ses prêtres se répandent en chaque cité, offrant "bénédiction" et dispensant une éducation obligatoire pour les enfants et les curieux. Enfin, les 7 semaines de festivités à la Forteresse d'Aurakia prennent fin, et après 6 cérémonies pour chercher la bénédiction des autres dragons, la cérémonie d'éveil d'Aurakia prend enfin place. Celle-ci est un franc succès et la dragonne est réveillée. Elle reprend depuis des forces, son réveil promettant de nombreux changement dans les temps à venir.

Et pendant ce temps, dans l'ombre, une nouvelle guerre se prépare.

Répondre