Proche de Fafurion

Régence actuelle : Mammon

Modérateurs : Kuma, Shi

Répondre
Luskan
Messages : 45

Proche de Fafurion

Message par Luskan » lun. juin 15, 2020 11:45 am

Il n’était pas raisonnable pour Luskan de partir en mer au vue d’une cicatrisation encore fragile au niveau de ses poignets. Peu de personne avait compris son geste et il commençait lui-même à en douter.

Il avait fait le choix de garder ces marques, comme un rappel. Il se serait promis de toujours les regarder avant de faire un choix ou de prendre une décision.

Son voyage, encore une promesse qui ne serait pas tenue. Mais, celle-ci aurait moins de conséquences que celle d’Aden.

Privé du large, le pêcheur décida malgré tout de se retirer un peu du monde. Son lieu de retraite était connu d’une seule personne et il lui faisait suffisamment confiance pour ne pas diffuser l’information.

Cette semaine de recul, se voulait pourtant active.

L’humain à la peau bleutée avait prévu de la méditation, de s’entraîner à la magie et de pêcher bien évidemment.

Il fut aperçu pour la dernière fois à Fafurion, où il aurait acheté suffisamment de parchemin et d’encre pour rédiger un petit ouvrage. Une soudaine envie d’écrire ?

Avant de régler la somme pour le matériel, le marchand l’aurait vu pensif en train de contempler ses cicatrices...

Luskan
Messages : 45

Re: Proche de Fafurion

Message par Luskan » mar. juin 16, 2020 10:49 am

Ce jour-là , il y avait eu pas mal de vent. Les pêcheurs et les habitants de la cité du Fafurion diront que cela était bien normal avec la marée montante, bien que lien entre les deux ne fut jamais prouvé.

Quel que soit la raison, un bout de parchemin avait décidé de prendre son envol pour terminer sa course dans l’eau proche d’un père qui enseignait la pêche à son fils.

Drôle de prise pour ce petit garçon qui fut contraint de remonter sa ligne pour retirer ce visiteur inattendu.

En aidant sa progéniture, l’humain eut le temps de reconnaître une écriture sombre sans en comprendre le sens et bien vite le message devint illisible, l’encre et l’eau ne faisant pas bon ménage ensemble...

Avatar du membre
CLEMANTIS
Messages : 230

La rencontre entre Océane et Dylan

Message par CLEMANTIS » mar. août 10, 2021 12:42 pm

La rencontre entre Océane et Dylan

8 mois auparavant, à l’entrée du jardin d’Eva…

Image
De ses lèvres s’échappe un filet de mélodie… une mélodie lancinante. Etonnée que l’humain ne réagit pas, elle décide de s’accrocher à la ligne de la canne à pêche. Du coup, la canne ne tient pas le choc et se casse.

Des jambes serties d’écailles-diamants qui ne faisaient qu’une. Pas de genoux, mais au bout une nageoire. Presque translucide tellement elle est fine. Dylan, l’humain a l’impression de rêver.

Le regard de Dylan se perd à l’horizon. Il fait le tri entre les idées-fusées qui explosent sous son crâne. D’où sort-elle ? S’est-elle déguisée en sirène pour un pari qui aurait mal tourné ?
Il approche doucement la main de la nageoire, avec une certaine appréhension. Sa texture avait la douceur incongrue d’un velours humide. A la taille, les écailles se transforment progressivement en peau humaine. Il n’y a pas de délimitation, de ceinture. On les voit encore en transparence sous la peau qui prend le relais avant de disparaître complètement au niveau de la poitrine. L’idée d’un déguisement ne parvient pas à le rassurer. C’était beaucoup trop bien fait.

Ce poisson-fille est si beau que, même les yeux fermés, Dylan ne parvient pas à soutenir son regard.
La sirène est perplexe. Qui est ce pêcheur qui n’est pas envouté par sa berceuse ?
Le regard de la sirène se transforme doucement… Fait-il partie de ces marins qui traquent les monstres pour les enfermer dans des cages et les exhiber contre de l’argent ?

Elle en avait connu des marins ivres tombant du pont de leur bateau en écoutant son chant. Des pêcheurs égarés dans la brume, chuchotant sa mélodie avant de se perdre dans la nuit mais un type comme Dylan, jamais.
Dylan tente de communiquer avec le langage des signes ; elle comprit à ce moment là que l’humain est privé d’un sens : l’Ouïe. Et remarque après qu’il est également privé de l’usage de la parole.

Quelques jours plus tard… Océane, la sirène, découvre la surface auprès de Dylan. Elle mène une double vie.
L’huile faite par la reine d’Aden font que la sirène se sente comme dans son élément naturel : l’eau.

Répondre